Activités des groupes

« Page précécente

Séminaire de la Société Bulgare de Psychanalyse Lacanienne-NLS, Les psychoses

 

 

 

 

 

 

 

Premier Séminaire de la Société Bulgare de Psychanalyse Lacanienne

groupe associé de la New Lacanian School (NLS)


Sofia, Institut Français de Bulgarie,
2, rue Diakon Ignatii


Vendredi 1er février 2013

Sous la présidence de Dominique Holvoet,
Psychanalyste, Président de la New Lacanian School, membre de l'École de la Cause Fredienne et de l'Association Mondiale de Psychanalyse.

Introduction à la question des psychoses
Commentaire détaillé du premier chapitre du Séminaire III sur Les psychoses de Jacques Lacan.

Argument

Nous verrons comment Lacan pose la question des psychoses en reportant à un temps second la question de leur traitement.
Nous aborderons avec lui, la différence Schizophrénie et Paranoïa, la critique de la notion de Compréhension de Jaspers et enfin la théorie de la forclusion, détaillée dès le premier chapitre à partir de l'hallucination du doigt coupé chez l'homme aux loups.

Discipline de lecture :

Phrase 1 : "[...]ce qui est faux, c'est de s'imaginer que le sens [dans la chaîne des phénomènes], c'est ce qui se comprend" ( page 14 de l'édition française).

Phrase 2 : "L'expérience freudienne n'est nullement pré-conceptuelle. Ce n'est pas une expérience pure. C'est une expérience bel et bien structurée par quelque chose d'artificiel qui est la relation analytique, telle qu'elle est constituée par l'aveu que le sujet vient faire au médecin, et par ce que le médecin en fait [le médecin est ici l'analyste]. C'est à partir de ce mode opératoire que tout s'élabore."


Bibliographie :

Jacques LACAN, Séminaire livre III, Les psychoses, 1955-1956.

Programme du Premier séminaire de la Société Bulgare de Psychanalyse Lacanienne

Vendredi, 1 février 2013, de 9 h à 17h.

Introduction à la question des psychoses

09.0009.30 IntroductionVessela Banova

09.3011.30 Disipline de la lecture - 2 exposés cliniques:

1. Phrase :"[...]ce qui est faux, c'est de s'imaginer que le sens [dans la chaîne des phénomènes], c'est ce qui se comprend", commentée par Bilyana Mechkounova

2. Phrase : "L'expérience freudienne n'est nullement pré-conceptuelle. Ce n'est pas une expérience pure. C'est une expérience bel et bien structurée par quelque chose d'artificiel qui est la relation analytique, telle qu'elle est constituée par l'aveu que le sujet vient faire au médecin, et par ce que le médecin en fait [le médecin est ici l'analyste]. C'est à partir de ce mode opératoire que tout s'élabore", commentée par Liubomir Zhoupounov

Commentaire et discussion avec Dominique Holvoet

11.30 – 11.45Pause

11.4513.30 Exposé de Dominique Holvoet et discussion.

13.30 – 14.30 – Pause

14.30 – 15.30Présentation de cas par Miléna Popova, psychologue à Roussé, et discussion.

15.3015.45Pause

15.4516.45 Présentation de cas par Ivan Nenchev, psychiatre, et discussion.

16.45 – 17.00 Conclusion– Dominique Holvoet et Vessela Banova.

Tarif de participation : 30 lv., étudiants – 15 lv.