NLS Messager

« Page précécente

via LACAN, une nouvelle revue de la NLS !









via LACAN, une nouvelle revue de la NLS !











Préface au tout premier numéro ‘Het lichaam. Tussen terreur en creatie’


(‘Le corps. Entre terreur et création’)


 


Vous avez sous les yeux le tout premier numéro de via LACAN, une nouvelle revue de psychanalyse, en néerlandais et éditée par la NLS. Cette revue est l’œuvre du Kring voor Psychoanalyse, la communauté de travail lacanienne néerlandophone fondée en 2002 comme Société affiliée à la NLS.


Comme son prédécesseur iNWiT, via LACAN s’attache à favoriser en Flandre et aux Pays-Bas le transfert à la psychanalyse et à rendre compte des développements actuels dans la pratique et l’étude de la psychanalyse. Avec autant de sérieux et de rigueur, et une attention aussi soutenue pour les applications de la psychanalyse à la clinique et pour la formation du psychanalyste, via Lacan suivra les traces d’iNWiT et ne cessera de propager l’orientation lacanienne.


Mais alors, pourquoi une nouvelle revue ?


Nous ne pouvons le nier : depuis la création d’iNWiT en 2005 s’est bel et bien dessinée une nouvelle ère avec une autre temporalité. Forts du dernier enseignement de Lacan et de l’orientation lacanienne de Jacques-Alain Miller, nous pouvons dire qu’avec le triomphe du discours scientifique et capitaliste, accompagné de l’impératif de jouissance non-stop qui y est lié, le traditionnel Nom-du-Père - appelé à border cette jouissance réelle – s’est mis définitivement à chanceler. L’homme, ou mieux le « parlêtre » comme dit Lacan, est plus que jamais exposé à l’expérience que la vérité n’est pas Une, mais pulvérisée : « le discours, les mots, les chiffres, les rites, la routine, tout l’appareil symbolique, s’avèrent soudain impuissants à tempérer un réel qui n’en fait qu’à sa tête »[1].


Pour chaque parlêtre ce déchaînement du réel s’avère différent, comme la manière dont il se manifeste. Pourtant, de la politique et de la société au sens plus large surgissent des solutions universelles appelées à étouffer dans l’œuf toute jouissance et à restaurer l’Un de la vérité, conformément au modèle de Freud dans Psychologie des masses[2]. C’est sur ce point que la psychanalyse peut faire la différence. La psychanalyse invite les parlêtres qui s’adressent à elle à inventer un nouveau rapport à ce réel. Elle les accompagne, un par un, dans cette invention singulière et les aide à transformer un régime de jouissance qui fait souffrir en un régime qui procure du plaisir.


Or, la particularité de l’actuel « malaise dans la civilisation » et ses solutions ségrégationnistes issues de la société invitent à la création de via LACAN. Grâce à une publication semestrielle, via LACAN serrera de près l’actualité de l’Ecole et pourra donner toute l’attention requise à l’analyse soutenue de ce malaise de la civilisation, bien davantage que la publication annuelle d’iNWiT qui rendait surtout compte du thème du congrès annuel de la NLS.


Depuis Freud, l’exploration du malaise qui domine une époque a contribué de manière essentielle au développement de la psychanalyse. C’est le cas jusqu’à aujourd’hui au sein des Ecoles de l’AMP. De plus, en un temps où le réel surgit à nu dans une suite ininterrompue de « moments de crise », il est de plus en plus clair combien le dernier enseignement de Lacan est crucial, non seulement pour l’analyse de ce malaise, mais aussi pour en cartographier les conséquences pour le parlêtre et la pratique analytique. En effet, ce dernier enseignement permet d’aborder le réel et de mettre au jour tant la fonction des inventions et symptômes du parlêtre que leur logique.


Les réalisateurs de via LACAN s’engagent aujourd’hui à mettre en relief la nécessité de cette analyse. Car sans l’étude rigoureuse de la folle errance de la civilisation à partir du dernier Lacan, la psychanalyse ne serait pas à même de définir sa place dans cette civilisation, ni sa position envers le parlêtre. Le lecteur attentif comprendra donc que si la psychanalyse veut se maintenir en une époque où presque tout se met à chavirer, elle doit elle-même être plus que jamais prête à se questionner et à se réinventer. La création de cette nouvelle revue témoigne de cette disposition, ainsi que du désir de continuer à faire vivre la psychanalyse, plus d’un siècle après sa naissance.

 


Nathalie Laceur,

Présidente du  Kring voor Psychoanalyse et directrice de via LACAN

 



Traduction : Monique de Buck


 



[1] Miller, J.-A. (2008). La crise financière, considérée par Jacques-Alain Miller (interview). In: Marianne, 11/10/2008.

[2] Miller, J.-A.  (2002). Intuitions milanaises I. In : Mental, 11, 13.






New Lacanian School
Désinscription: envoyez un message à : nls-messager-unsubscribe@amp-nls.org

Nous contacter: nls-messager-help@amp-nls.org

Nouvelle inscription: http://www.amp-nls.org/page/fr/42/sinscrire-nls-messager

| Le site de la NLS www.amp-nls.org | 

New Lacanian School
Unsubscribe by sending a message to:nls-messager-unsubscribe@amp-nls.org
Enquiries: 
nls-messager-help@amp-nls.org

New registration: http://www.amp-nls.org/page/gb/42/sinscrire-nls-messager

| The website of the NLS www.amp-nls.org |