NLS Messager

« Page précécente

Vers le Forum Européen / Towards the European Forum - Turin - Vilma Coccoz

Images intégrées 1
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
Images intégrées 2
 
 
 
 
 
Images intégrées 3
Images intégrées 4
 
__________
 
Images intégrées 5
Images intégrées 6
If you have difficulties making the bank transfer, please send the registration form anyway 
and contact us at: accademiatorinese@gmail.com
 
 
 
 
***************
 
 
 

Une démocratie pour les êtres parlants

 

Vilma Coccoz

 

 

Ces derniers temps, ici et là, nous avons pu entendre une clameur authentique en défense de la démocratie. La démocratie serait-elle un signifiant-maître ? Se demande Jacques-Alain Miller. Et il répond : « Sans doute. C’est le signifiant-maître de ce que le signifiant-maître n’existe pas, et c’est pour cela que sa forme contemporaine peut se formuler comme la “fracture” ou l’“expérience d’une vérité” ».

  

Le réel de la vie[1] démocratique a fait irruption en Catalogne le 1er octobre dernier, dans la voix de millions de personnes dont le désir, surmontant tous les obstacles, était explicite : « Votarem ».  Les interprétations de ce mouvement collectif sans précédent lui ont conféré une valeur, déterminée en fonction des discours dans lesquels cette fracture politique appelait un sens, en tant qu’effet de vérité.

 

Suivant les enseignements de Jean-Claude Milner, nous pouvons considérer que la dite fracture provient du choc entre deux formes de démocratie : la démocratie comme système politique et la démocratie comme forme sociale. L’homonymie exige l’élucidation du sens qu’adopte le « tous » universel et dont J.-C. Milner a fait la courageuse analyse dans l’histoire de France.

 

La démocratie comme système politique, propre aux êtres parlants, suppose de défendre le lieu vivant de chacun, pouvant se manifester en son nom et avec sa voix dans une langue partagée.

 

A son tour, le dire de chacun requiert le consentement de la majorité comme limite. Pour que quelqu’un puisse parler, les autres doivent se taire, la simultanéité de deux êtres parlants n’est pas possible et l’assassinat politique est une contradictio in terminis.

 

L’extermination des juifs, qui incarnaient l’impossibilité de l’universel (tous) prétendu par le nazisme (un, prenant la voix de tous) ne peut être considérée comme un simple fait historique mais plutôt comme un risque constant de la régulation de la vie en commun, celui de faire taire par tous les moyens le dissident, celui qui ne se plie pas à la multitude.  C’est pour cela que le moment de subjectivation du désir de démocratie, au sens politique, se noue à la croyance en la réalité des chambres à gaz, étant averti des formes subtiles que prend le négationnisme.

 

La démocratie comme forme sociale s’établit sur base d’une majorité illimitée, résultant de la gestion des masses, propre à une politique qui traite les êtres humains comme des choses.

 

Le très haut pourcentage d’abstention montre au grand jour le collapsus des démocraties actuelles, dans lesquelles le pouvoir tombe aux mains d’une majorité qui n’est pas réelle ; on arrive à gouverner moyennant une perversion, une part vaut pour le tout.

 

C’est pour cela que quand surgit la fracture et quand des millions d’êtres parlants réclament une politique pour les êtres parlants, les représentants du pouvoir de l’Etat conquis moyennant ce type de majorité, tentent de faire valoir leur force par des moyens autoritaires, avec menaces et actions coercitives, y compris la prison.

 

Faute d’une autorité authentique, générée dans une démocratie politique, ils croient éliminer le pas-tout, se prévalant des prérogatives d’une majorité sociale dérivée du silence des choses. Berceau de l’indifférence et de la commodité.

 

 

En Catalogne, une partie de la population tente de faire entendre sa voix comme pas-tous en faveur de l’indépendance.

 

Cela constitue une opportunité de rétablir la politique par et pour les êtres parlants, instaurant une véritable démocratie politique, passionnée et critique dans laquelle ils peuvent se prononcer pour décider de leur avenir, celui qui les attache à une histoire et à la jouissance de langues diverses.   

Le président de l’AMP, Miquel Bassols, nous encourage à un débat sur la démocratie au sein de nos écoles.  Il est certain que la clinique lacanienne éclaire la politique[2].

   

Comme le démontrent nos institutions, la pratique à plusieurs se soutient de la limitation du tout, du respect de la singularité et de la promotion d’une autorité authentique, celle qui se soumet constamment au contrôle de son action.

 

Il en résulte une vie collective régulée et pacifique, fertile en inventions, comme nous avons pu le constater au cours du Premier Séminaire Européen d’Echanges sur le travail avec les enfants et les jeunes avec TEA qui a eu lieu à Saragosse à la fin de ce mois de septembre. Un tel événement stimule le désir de participer, de parler la langue politique des êtres parlants, celle qui palpite dans une véritable démocratie.

 

 

Traduction: Pierre-Yves Gosset

 



[1] Anna Aromí le souligne dans son texte : « Qu’est-ce qui se passe en Catalogne ? », NLS-messager : http://www.amp-nls.org/page/fr/49/nls-messager/0/2017-2018/3025

[2] Comme l’affirme Jacques-Alain Miller.

 

 

_____________________

 

 

 

Towards a Democracy for Speaking Beings

 

Vilma Coccoz

 

 

Here and there over the past few days, we have heard an authentic clamor in defense of democracy. Is democracy a master signifier? wonders Jacques-Alain Miller. And he replies: “Without a doubt. It is the master signifier for the non-existence of a master signifier”, which is why it can be formulated as the “fracture” or the “experience of a truth” in its contemporary form.

 

The real in democratic life irrupted in Catalonia[1] on October 1st in the voice of millions of people whose desire, overcoming every obstacle, was explicit: “We will vote.” The interpretations of this unprecedented collective movement have conferred it a specific value on the basis of discourses in which the political fracture claims for meaning, as an effect of truth.

 

Following the teachings of Jean-Claude Milner, we can consider the fracture to originate from the collision between two forms of democracy: democracy as a political system and democracy as a social form. The homonymy requires the elucidation of the meaning that adopts the universal “all”, to which Milner dedicated a bold analysis, following it through French history. Democracy as a political system appertaining to speaking beings, requires shielding what is alive in each person; with each person possessing the liberty to speak out in their name and with their own voice, in a shared language. In turn, the sayings of each person require the consent to plurality as a limit. For one to speak, others must keep silent, the simultaneousness of two people speaking is not possible and political assassination is a contradictio in terminis. The extermination of the Jews, who incarnated the impossibility of the universal (all) intended by Nazism (one speaking for all) cannot be considered a mere historical fact but rather a constant risk in the regulation of common life: the attempt to silence the dissident, he who does not submit to the multitude, by any means possible. This is why the moment of subjectivation of the desire for democracy in a political sense, is tied to a belief in the reality of the gas chambers, advised of the subtle forms that negationism can take.

 

Democracy as a social form is established upon the basis of an unlimited majority, resulting from the management of the masses, typical of a policy that treats human beings as things. The very elevated percentage of abstention clearly shows the collapse of current democracies, in which power falls into the hands of a majority that is not real; government is arrived at by means of a perversion, a part in lieu of the whole. Therefore, when the fracture occurs and millions of speaking beings demand politics for speaking beings, the representatives of the State’s power, conquered through the same type of majority, attempt to bring their strength to bear upon them by authoritarian methods, with threats and coercion, including jail. In the absence of an authentic authority, born of a political democracy, they believe they can eliminate the not-all by making use of the prerogatives of a social majority derived from the silence of things. A cradle to indifference and to convenience.

 

A part of the population in Catalonia tries to make its voice heard as a not-all in favor of independence. This constitutes an opportunity to reestablish impassioned and critical politics through which they can succeed in pronouncing themselves so as to resolve their future, that which ties them to a history and to a jouissance of many languages.

 

The President of the WAP, Miquel Bassols, encourages us to debate democracy in the midst of our schools. It is true that Lacanian clinical practice clarifies politics.[2] Our institutions show it to be so, the pratique à plusieurs is sustained by the limitation of the all, the respect for singularity and the promotion of an authentic authority that is constantly subjected to control of its actions. A regulated and peaceful coexistence results, fertile to inventions, as was apparent during the First European Seminar on Exchange about Working with ASD Children and Youth that took place in Zaragoza at the end of September. An event of this kind transmits the desire to participate, to speak the political language of speaking beings which palpitates in a true democracy.

 

Translated by Soledad Székely Schlaepfer

 



[1] As Anna Aromí asserted in her text, “What’s Happening in Catalonia?”, NLS-messager: http://www.amp-nls.org/page/gb/49/nls-messager/0/2017-2018/3023

[2] As J.-A. Miller affirms.

 

 

 

New Lacanian School
Désinscription : nls-messager-unsubscribe@amp-nls.org

Nous contacter : nls-messager-help@amp-nls.org

Inscription : http://www.amp-nls.org/page/fr/42/sinscrire-nls-messager

Le site de la NLS : http://www.amp-nls.org  

Le Blog du Congrès NLS 2017 : 

http://nlscongress2017.org/fr/ 

Lacan Quotidien : http://www.lacanquotidien.fr/blog/

 

New Lacanian School
Unsubscribe: nls-messager-unsubscribe@amp-nls.org
Enquiries: 
nls-messager-help@amp-nls.org

Registration: http://www.amp-nls.org/page/fr/42/sinscrire-nls-messager

The website of the NLS: http://www.amp-nls.org 

Blog of the 2017 NLS Congress: http://nlscongress2017.org/en/

Lacan Quotidien : http://www.lacanquotidien.fr/blog/