NLS Messager

« Page précécente

Elle sera au Forum de Bruxelles ! / She will be at the Forum! - ZADIG - Brussels - 1.12.18

NLS Messager logo mails.png
 
 
Header Forum.FR - copie.jpeg
 
 
Horaire: 9h -19h
 
Schedule: 9.00 AM - 7.00 PM
 
_______________________
 

Elle sera au Forum ! 

Et viendra de Paris. 
 

She will be at the Forum!

And she will come from Paris.

 

MDHaas.JPG
 

Voici un extrait du rapport que Marine De Haas dirigeait, récemment :

« À l’été 2015, alors que des centaines de milliers de personnes empruntaient la route des Balkans pour rejoindre le nord et l’ouest de l’Europe, clôtures, barrières et murs se sont multipliés en Macédoine, Grèce, Bulgarie, Slovénie et Hongrie… 

Par ailleurs, le gouvernement hongrois a procédé à l’électrification de la barrière et utilise désormais drones et hélicoptères pour patrouiller […]. Des compagnies privées ont été sollicitées pour la construction de ces barrières […]. La compagnie Dak Acelszerkezeti, ayant participé à la mise en place des clôtures en acier, a, quant à elle, déployé 500 travailleuses et travailleurs dont un tiers étaient des prisonniers. Ces deux sociétés ont décliné nos propositions de rencontres en Hongrie. Par ailleurs, des entreprises chinoises, sud-africaines et espagnoles (la même entreprise ayant fourni le matériel pour les clôtures à Ceuta et Melilla) ont été sollicitées pour la fourniture de caméras ou de systèmes électriques. 

Cette politique de fermeture se matérialise également par un renforcement de la présence des forces policières et militaires aux frontières […]. En août 2016, le Premier ministre promettait de recruter 3.000 border hunters (chasseurs aux frontières) supplémentaires, placés sous l’autorité policière, augmentant ainsi les effectifs policiers en présence à 47.000 agents… 

Par ailleurs, pour répondre à une “crise causée par une immigration de masse” selon les autorités hongroises, la nouvelle législation autorise l’usage de balles en caoutchouc, gaz lacrymogène et autres mesures coercitives, dès lors qu’elles n’ont pas pour objectif de tuer […], la formation de patrouilles informelles par les autorités locales du village d’Asotthalom, soit de véritables milices civiles munies d’armes, de bâtons, de torches et de gaz lacrymogène qui procèdent à des interceptions de personnes migrantes sans aucun mandat ni habilitation légale. »


Cet extrait est issu d’un travail de terrain et de recherche (missions aux frontières françaises, hongroises et travail de veille de long terme sur les évolutions en Méditerranée) qui a donné lieu à un rapport de la CIMADE, « Dedans, dehors : une Europe qui s’enferme », publié en juin 2018, coordonné par Marine De Haas, responsable des questions européennes, qui sera notre invitée au forum. Elle s’exprimera sur les résultats de sa mission à la frontière entre la Hongrie et la Serbie, mettant en lumière comment la Hongrie est en passe de devenir une sorte de laboratoire des politiques migratoires européennes dont les mots clés pourraient être : enfermement, découragement, non-accès au territoire.

 

 

Here is an extract from a recently published report by Marine De Haas :

“In the summer of 2015, as hundreds of thousands of people took the Balkan route to the north and west of Europe, fences, barriers and walls multiplied in Macedonia, Greece, Bulgaria, Slovenia and Hungary. 

In addition, the Hungarian government has electrified the barrier and now uses drones and helicopters to patrol […]. Private companies have been contracted for the construction of these barriers […]. The Dak Acelszerkezeti company, which participated in the installation of the steel fences, deployed 500 workers, one-third of whom were prisoners. These companies have declined our proposals for meetings in Hungary. Furthermore, Chinese, South African and Spanish companies (the same company that supplied the equipment for the fences in Ceuta and Melilla) were asked for the supply of cameras or electrical systems. 

This policy of closure is also reflected in the reinforcement of the police and military forces present at these borders [...]. In August 2016 the Prime Minister promised to recruit 3,000 border hunters, to be placed under police authority, increasing the police force in presence to 47,000 agents. 

Moreover, to respond to a ‘crisis caused by a mass immigration’, according to the Hungarian authorities, the new legislation allows the use of rubber bullets, tear gas and other coercive measures - since these are not intended to kill […], also there is the formation of informal patrols by local authorities in the village of Asotthalom; real civilian militias armed with weapons, sticks, torches and tear gas whom, without any legal mandate or authorization, intercept migrants.” (1)

This excerpt comes from field-work and research (from missions to the French and Hungarian borders, as well as long-term monitoring work on developments in the Mediterranean) which gave rise to a report by CIMADE (French NGO founded in 1939 to work with displaced groups), “Within and Outside: Europe Closes Itself Off”, published in June 2018, coordinated by Marine De Haas, responsible for European issues, who will be our guest at the forum. She will speak about the results of her mission on the border between Hungary and Serbia, highlighting how Hungary is becoming a kind of laboratory of European migration policies whose key words could be: imprisonment, discouragement, non-access to the territory.

 

(1) https://www.lacimade.org/publication/dedans-dehors-une-europe-qui-senferme/ 
A summary of the Report is also available in English at the above address

Translation by Raphael Montague

 
 

S’inscrire au Forum

Lire l'argument


Adresse: Université de St. Louis, Salle OM 10

6, rue de l'Ommegang, 1000 Bruxelles

Traductions simultanées en français, anglais et néerlandais

 

Horaire: 9h -19h
________________________________________

 

Register for the Forum

Blog



Venue: University St. Louis, Auditorium OM 10,

6, rue de l'Ommegang, 1000 Brussels

Simultaneous Translations in French, Dutch and English



Schedule: 9.00 AM - 7.00 PM



Twitter 

Facebook

 

New Lacanian School
Désinscription : nls-messager-unsubscribe@amp-nls.org

Nous contacter : accueil@amp-nls.org  

Inscription : http://www.amp-nls.org/page/fr/42/sinscrire-nls-messager

Le site de la NLS : http://www.amp-nls.org  

Blog du Congrès NLS 2018 : nlscongress2018.com

Lacan Quotidien : http://www.lacanquotidien.fr/blog/

 

New Lacanian School
Unsubscribe: nls-messager-unsubscribe@amp-nls.org
Enquiries: 
 accueil@amp-nls.org 

Registration: 


NLS
 website
 

Blog of the 2018 NLS Congress: nlscongress2018.com