NLS Messager

« Page précécente

FORUM EUROPÉEN-Entretien avec Léonard Simon, le photographe de l’affiche du Forum Européen

 

Header Forum.FR - copie.jpeg
 

De 9h à 19h !

 

S’inscrire au Forum

 

 

Entretien avec Léonard Simon,

le photographe de l’affiche du Forum Européen

 

 

we are not terrorists.jpg

 

Marie Brémond : Pourquoi avez-vous choisi, entre autres, l’image Open the borders, we are not terrorists pour votre série Idomeni ?

Léonard Simon : J’ai passé sept jours à Idomeni en mars 2016. La plupart du temps, ma tente juxtaposait celle des réfugiés. J’avais donc beaucoup de temps à ma disposition pour les rencontrer. Le camp était un rassemblement assez branlant de tentes installées au bord de la frontière gréco-macédonienne. Il n’y avait ni murs ni barbelés pour le délimiter. Les gens ne savaient littéralement pas vers où aller ensuite.

Pendant le temps où je suis resté sur place, il n’y a pas eu de confrontations violentes entre les réfugiés et la police ou les militaires. Il y avait beaucoup de journalistes présents, parfois certains y restaient plusieurs semaines.

La protestation que vous pouvez voir sur la photo était celle d’un petit groupe de gens qui portaient des panneaux avec différents messages. Peu de temps avant cette protestation, il y avait eu les attentats terroristes à Bruxelles. Et, même dans le camp, les réfugiés pouvaient sentir l’hostilité nourrie à leur égard. Ces protestations, c’était une façon pour eux de communiquer avec la population européenne.

Marie Brémond : Et cette image avec le Hamburger et l’amoncellement de batteries de smartphones, qu’est-ce qu’elle raconte ?

 

big mac.jpg

 

Léonard Simon : Lors de mes expositions, les gens étaient un peu perdus face à cette photo, ils trouvaient bizarre que les réfugiés aient des Smartphones assez chers. Mais la photo dit bien plus, si l’on y pense :

D’abord, oui, ces gens avaient des Smartphones pour la plupart, et comme pour beaucoup de gens dans le monde, pas des plus nouveaux. Ensuite, on voit beaucoup de Smartphones, mais seulement une seule prise, sale. En estimant à 7000 environ le nombre de personnes présentes dans ce camp, vous imaginez l’amoncellement autour du peu de prises disponibles !

Par ailleurs, j’ai choisi cette image, pour le hamburger qui se trouve à l’arrière-plan, tel le désir inatteignable de ces gens vivant dans les camps. Pour beaucoup, la seule façon de faire du thé, par exemple, était de faire chauffer de l’eau dans une bouteille en plastique au-dessus du feu de camp.

Marie Brémond : Que pouvez-vous dire de la photo que nous avons choisie pour le forum ?

 

the barbed.jpg

 

Léonard Simon : Elle représente les grillages en barbelés à la frontière de la Macédoine, avec des enfants qui jouent et qui parlent dans un arbre juste à côté des barbelés. Les arbres, eux-mêmes, ont un air hostile, même s’ils tentent de s’élever au-dessus des barbelés. Ces enfants, dans toute leur innocence de la situation, n’auront sûrement jamais la possibilité de les franchir. C’est un moment très triste, sans joie ni espoir.

Marie Brémond : Quelles sont les rencontres qui vous ont marqué sur cette route des Balkans ? Quels souvenirs en gardez-vous ?

Léonard Simon : Des souvenirs très positifs. Les gens qui vivaient dans ces camps étaient heureux que l’on s’intéresse à leur destin.

Mais j’ai été marqué aussi par le fait que beaucoup de personnes tentaient de tirer profit des réfugiés. Dès que des réfugiés franchissaient la frontière, ils devaient payer un chauffeur de taxi, un ticket de bus, de train. Mais, du moment qu’ils partaient et pouvaient payer leur déplacement, tout le monde était « content ». Je n’oublie pas non plus les petits restaurants installés sur la route avec des panneaux en arabe pour vendre des boissons et de la nourriture.

J’ai été frappé également par le fait qu’il n’y avait jamais de silence dans le camp, il n’y avait pas non plus un seul endroit au chaud ou au sec. Les installations changeaient tout le temps, sans aucune protection contre la pluie ou d’autres intempéries.

 

Lien vers la série photographique Idomeni :

http://lsphotography.eu/photo_press/idomeni/#7



 

S’inscrire au Forum

 

Lire l'argument


 

Adresse: Université de St. Louis, Salle OM 10

 

6, rue de l'Ommegang, 1000 Bruxelles


 

Traductions simultanées en français, anglais et néerlandais


 

Horaire: 9h -19h


 

Twitter

 

Facebook

 

 

 


 

New Lacanian School
Désinscription : nls-messager-unsubscribe@amp-nls.org

Nous contacter : accueil@amp-nls.org  

Inscription : http://www.amp-nls.org/page/fr/42/sinscrire-nls-messager

Le site de la NLS : http://www.amp-nls.org  

Lacan Quotidien : http://www.lacanquotidien.fr/blog/

 

New Lacanian School
Unsubscribe: nls-messager-unsubscribe@amp-nls.org
Enquiries: 
 accueil@amp-nls.org 
 


NLS
 website