NLS Messager

« Page précécente

LICHETTES - Frank Rollier - Vers le Congrès 2019 de la NLS

NLS Messager logo mails.png




BLOG OUVERT, à visiter par ici
Inscrivez-vous ici au Congrès


Urgence subjective et objet petit a

Frank Rollier
 

   Dans « Le temps logique…», Lacan parle de « l’urgence du moment de conclure1 ». En bas latin, urgens est ce qui ne souffre pas de retard. Ce moment, propose J.-A. Miller, comporte une « inversion subite » de l’attente en urgence, qui est « prescrite par la structure signifiante elle-même » car il y a alors « du manque dans le signifiant ». Ce manque sera « supplémenté » par l’urgence de la conclusion, donnant ainsi à la hâte, à l’urgence, « le statut d’un objet petit a2 ». Qu’est-ce que cela indique ?
 
L’objet petit a est un concept qui « insère la vie dans la chaîne signifiante mortifiée3 », ce dont rend compte en particulier le mathème du fantasme. Urgence rime donc avec vie, ce que Lacan souligne lorsque il traduit la formule de Freud, die Not des Lebens par « l’urgence de la vie4 ». Il note aussi qu’il n’y a « rien de créé qui n’apparaisse dans l’urgence…5 ». L’urgence de la vie colore l’urgence subjective, puis la cure elle-même.
 
Mais ce statut d’objet petit a indique aussi une « perte6 ». Dans l’urgence, le sujet se sépare d’un état d’angoisse et de perplexité causé par une rupture traumatique de la chaîne signifiante. L’urgence subjective a le caractère d’un acte qui est une ouverture vers l’Autre : « … rien dans l’urgence qui n’engendre son dépassement dans la parole7 ». Ce mouvement qui va contre la passion de l’ignorance et éloigne du passage à l’acte, est une urgence à dire. L’angoisse du sujet peut alors commencer à s’apaiser. 





 



1 Lacan, J., « Le temps logique et l’assertion de certitude anticipée », Écrits, Seuil, Paris, 1966, p. 206.
2 Miller, J.-A., « L’orientation lacanienne. Les us du laps », leçon du 17 mai 2000.
Miller, J.-A., « Biologie lacanienne », La Cause freudienne N° 44.
Lacan, J., Le Séminaire, livre VII, L’éthique de la psychanalyse, Seuil, Paris, 1986, p 58.
Lacan, J., « Fonction et champ de la parole et du langage en psychanalyse », Écrits, op. cit., p. 241.
Lacan, J., Le Séminaire, livre XVII, L’envers de la psychanalyse, Seuil, Paris, 1991, p. 13.
Lacan, J., « Fonction et champ de la parole et du langage en psychanalyse », Écrits, op. cit.


 

 

Inscrivez-vous au Congrès ici !
Vers le BLOG
FACEBOOK
FOLLOW ON TWITTER
NLS
Copyright © 2018 NLS. All rights reserved.


Our mailing address is: accueil@amp-nls.org

Join NLS Messenger

Unsubscribe from this list