NLS Messager

« Page précécente

COUPURES - Els Van Compernolle - Vers le Congrès 2020 de la NLS




Congrès 2020 de la NLS - BLOG OUVERT, à visiter par ici
Inscrivez-vous ici au congrès

 

Retour sur l'interprétation


Els Van Compernolle
 

« Votre pratique de l’interprétation dénote exactement le point où vous en êtes de l’élucidation de l’inconscient », dit Jacques-Alain Miller dans « Le mot qui bless[1]  ». Il indique alors que l’interprétation est indissolublement liée à l’inconscient. « Quand vous dites comment vous interprétez, vous dites, en même temps, quelle notion vous avez de l’inconscient [2]. »

Le titre du prochain congrès de la NLS, L’interprétation : de la vérité à l’événement nous donne déjà une indication claire de quoi il s’agit dans cette élucidation de l’inconscient : un changement radical du statut de l’inconscient. De l’inconscient comme matière à interpréter, un texte à déchiffrer pour révéler la vérité incluse dans le texte, obéissant les lois langagières – l’inconscient structuré comme un langage – à l’inconscient qui est lui-même une interprétation, une interprétation d’un événement hors-sens, qui arésonné dans le corps. Ce corps est un corps marqué par le signifiant, en tant que le signifiant y fait événement. Il s’agit d’un signifiant tout seul, l’Un qui fait événement [3].

Là, le langage n’est plus abordé comme une structure, mais comme lalangue. « La langue particulière qu’on a reçue, porte les traces du désir de ses parents et l’inconscient est fait de ces traces. Il s’agît de lalangue, hors-sens, indiquant une indicibilité singulière et un mode de jouir singulier [4]. » Une interprétation véritablement lacanienne, qui peut comporter un vrai réveil pour le sujet, est marquée par cet ‘impossible à dire’ qui chatouille le corps [5]. « C’est ce que l’interprétation vise : faire résonner la jouissance qui tient enfermé le ‘je-n’en-veux-rien savoir du sujet’ [6]. »

Quels sont les moyens de l’analyste pour aller à l’envers de l’inconscient, structuré comme un langage, qui interprète déjà et produit du sens ? Pour ramener le sujet vers l’événement de corps qu’est la jouissance, véritable cause de la réalité psychique [7], il faut se diriger vers l’Un qui a percuté le corps. Là, interprétation ne peut qu’être coupure, séparant le S1 du S2, pour tarir le sens. Comment ?

Dix ans après le congrès de la NLS intitulé, L’interprétation lacanienne, le prochain congrès sur l’interprétation est cette fois-ci articulé explicitement autour du corps : la conjonction du corps et de l’Un. Il faudra donc investiguer ce qui est nouveau : résonance, percussion, choc de lalangue sur le corps ; cerner la jouissance, coupure, jaculation [8].

  









[1] Miller, Jacques-Alain, « Le mot qui blesse », La Cause du désir, n° 72, Navarin, Paris, 2009, p. 133-136.

[2] Ibid.










[3] Miller, Jacques-Alain, « L’orientation lacanienne. L’Un-tout-seul » (2011), enseignement prononcé dans le cadre de l’Université Paris 8, leçon du 11 mai 2011, inédit.


[4] Miller, Jacques-Alain, « L’orientation lacanienne. Choses de finesse en psychanalyse » (2008-2009), enseignement prononcé dans le cadre de l’Université Paris 8, leçon du 26 novembre 2008, inédit.

[5] Lacan, Jacques, « Le phénomène lacanien » (1974), Les cahiers cliniques de Nice, 1998, p. 9-25.

[6] Ibid.

[7] Miller, Jacques-Alain, « L’orientation lacanienne. L’Un-tout-seul », opcit., leçon du 18 mai 2011.





[8] Cf, Quarto n° 123 (2019), Quarto n° 112-113 (2016), Quarto n° 104 (2013).

Vers le BLOG
Inscrivez-vous au congrès ici !

Appel à contributions –
Renseignez-vous sur le BLOG
 

 


Le Congrès 2020 de la NLS

L'interprétation :
de la vérité
à l'événement

 

Gand, Belgique

FACEBOOK FACEBOOK
FOLLOW ON TWITTER FOLLOW ON TWITTER
NLS NLS
Copyright © 2018 NLS. All rights reserved.


Our mailing address is: accueil@amp-nls.org

Join NLS Messenger

Unsubscribe from this list